Faire son shampoing solide zéro déchet et efficace

Les shampoings solides rencontrent un franc succès depuis quelques temps ! C’est avant tout leur aspect écologique ainsi que leur composition naturelle qui  le rendent attractif et en font une alternative efficace par rapport aux shampoings du commerce. Exit les bouteilles en plastique que l’on jette et que l’on rachète chaque mois. On se débarrasse par la même occasion des composés chimiques de la longue liste d’ingrédients.

Que penser des shampoings solides du commerce ?

 

Avec les shampoings solides des boutiques écologiques, on fait déjà un énorme bond en avant par rapport aux produits conventionnels en bouteille. Très souvent, leur composition ne se limite qu’à quelques ingrédients naturels mais il faut rester vigilant et bien vérifier les étiquettes.

Un problème majeur se pose souvent lorsque l’on passe au shampoing solide : trouver la formulation qui nous convient. Vous aurez sans doute remarqué qu’il faut tester différentes marques avant de trouver le shampoing vraiment efficace et adapté à notre typologie de cheveux.

De nombreuses fois, j’ai entendu des personnes se plaindre du côté poisseux et cartonné de leurs cheveux après un lavage au shampoing solide. J’ai moi-même des cheveux fins et frisés et je dois dire que je n’ai pas encore trouvé dans le commerce de shampoing solide efficace.

Une fois qu’on a trouvé la marque qui nous convient, quelle satisfaction d’utiliser un shampoing zéro déchet, écolo et respectueux de notre santé.

Faut-il faire son propre shampoing solide ?

Je vous disais donc que, pour ma part, je n’ai trouvé aucune marque qui me convienne.
Cependant, et c’est là que je voulais en venir dans cet article, j’ai trouvé une recette de shampoing solide qui fonctionne parfaitement avec mes cheveux : elle lave bien, respecte mes cheveux et mon cuir chevelu, laisse un toucher doux et donne un peu de tenue à ma chevelure très fine.

Cette recette ne contient que 4 ingrédients. Elle est assez facile et rapide à réaliser et vous pouvez préparer plusieurs shampoings d’avance.

Un shampoing solide du commerce vous coûtera en moyenne 7 à 13 € (le pain de 70 grammes).

Pour réaliser un pain de shampoing solide fait-maison de 100 g, soit l’équivalent de quasiment 2 petits pains du commerce, il vous en coûtera environ 3 € de matières premières. Je vous conseille d’acheter votre tensioactif SCI en grand conditionnement (500gr), beaucoup moins cher que les petits sachets.

Récapitulons le coût de la matière, les tensioactifs vous coûteront 1 €, la poudre de plante environ 30 centimes, l’huile végétale environ 1 € et l’eau florale à peu près 50 centimes.

Quelle est la recette du shampoing solide fait maison ?

Il n’existe pas une seule recette de shampoing solide, car vous pouvez varier le type d’huile, de poudre de plante ou d’eau florale que vous utilisez en fonction de votre type de cheveux. Cependant les proportions à inclure pour chaque type d’ingrédient restent les mêmes.

Voici la composition de base d’un shampoing solide de 100 g :
– 50 g de tensioactif SCI
– 10 g de poudre de plante
– 20 g d’huile végétale
– 15 g d’eau florale

Mettez tous ces ingrédients dans un bol et chauffez-les au bain-marie dans une casserole.
Mélanger avec un petit fouet l’ensemble des ingrédients.
Le mélange doit être suffisamment chaud pour que les paillettes de tensioactif fondent.

Une fois le mélange bien homogène et bien fondu, vous pouvez le verser dans un moule en silicone.
Choisissez la taille du moule en fonction de votre préférence. Avec 100 gr de préparation, je vous conseille de faire au moins 2 pains.

À quoi sert le tensioactif SCI ?

Il s’agit d’un tensioactif anionique qui permet de laver efficacement, décoller les impuretés et faire légèrement mousser. Il se présente sous forme de petites granules blanches.

Sa présence dans la recette va aussi permettre de lier le corps gras de l’huile avec l’eau florale et ainsi former un ensemble homogène.

Le sodium cocoyl isethionate, de son nom scientifique, est issu de l’huile de coco, qui est une ressource naturelle renouvelable. Il a l’avantage d’être sans danger pour la santé même si son procédé de fabrication, qui utilise des produits chimiques, reste polluant. Cependant, il ne restera aucune trace de chimie dans le produit fini, donc pas de danger pour votre santé. Et la production de l’huile de coco est beaucoup moins polluante quecelle de l’huile de palme.

Les tensioactifs SCI restent malgré tout la meilleure alternative aux agents lavants conventionnels. Ils sont très largement utilisés dans les shampoings solides, ils ont un bon pouvoir lavant, une composition naturelle et sont économiques.

Quel est le rôle de la poudre de plante dans le shampoing solide ?

Les plantes vont permettre de purifier vos cheveux en absorbant les impuretés. Chaque poudre de plante possède ses propriétés spécifique et va agir sur votre chevelure selon sa typologie : cheveux gras, pointes sèches, bouclés, fins, couleur blonde, brune, fragiles…

L’argile ou le Rassoul agiront sur les cheveux gras tandis que l’ortie piquante sera efficace sur les cheveux cassants. La poudre de neem permet de lutter contre les pellicules. La poudre d’orange sera adaptée pour des cheveux normaux ou secs et la poudre de guimauve aide au démêlage.

À quoi sert l’huile végétale dans le shampoing solide ?

L’huile va apporter du soin à vos cheveux et éviter qu’ils ne soient trop agressés pendant le lavage. L’huile de jojoba est globalement adaptée pour tous types de cheveux. Pour un cheveu sec, on optera pour de l’huile d’avocat et un peu d’huile de ricin qui va fortifier la chevelure. L’huile d’argan est particulièrement indiquée comme antipelliculaire. L’huile de pépins de framboise va apaiser le cuir chevelu irrité alors que l’huile de noisette convient particulièrement aux cheveux gras.

Pourquoi utiliser de l’eau florale ou hydrolat dans le shampoing solide ?

L’hydrolat est issu de la distillation d’une plante à la vapeur d’eau. Il est différent des huiles essentielles qui elles sont beaucoup plus concentré.

Les eaux florales possèdent des propriétés particulières selon la plante utilisée. Pour des cheveux normaux on choisira une eau de rose, de tilleul ou d’ylang-ylang tandis qu’on privilégiera une eau d’hamamélis ou de camomille matricaire pour des cheveux secs. On utilisera une eau de lavande ou de thé vert pour les cheveux gras tandis que de l’eau de romarin à verbénone sera efficace contre les pellicules.

 

Nos articles sur les produits d'hygiène faits-maison

Avis sur la “cup” ou “coupe menstruelle”

Dans une démarche zéro déchet, une des préoccupations écologiques concerne l’hygiène féminine et plus particulièrement les protections hygiéniques, comme l’utilisation du tampon hygiénique et/ou de la serviette hygiénique. La coupe…

Comment faire son dentifrice maison ?

Dans votre salle de bain, il est tout à faire possible de remplacer la plupart de vos produits cosmétiques et d’hygiène du commerce par des produits faits maison. Du shampoing…

Laisser un commentaire