Faire sa vaisselle de manière écologique

Il existe différents gestes à adopter pour être respectueux de l’environnement lorsque l’on fait sa vaisselle à la main.

Tout d’abord, on peut se passer des éponges du commerce qui sont fabriquées avec des matériaux synthétiques. On est bien loin de l’éponge naturelle qu’on trouve encore parfois pour se laver le corps. Ces éponges synthétiques finissent à la poubelle après utilisation et ne sont pas recyclables. 

De plus, elles ont une durée de vie limitée, donc il faut en changer souvent. J’imagine que vous avez déjà fait l’expérience de laver une casserole grasse avec ce type d’éponge. On se retrouve très vite avec une éponge encrassée toute abîmée avec une pellicule de gras. Bref, on n’a vite plus envie de l’utiliser.

Ceci doit vous rappeler quelque chose ? On la garde encore quelques temps en se disant qu’on la remplacera un peu plus tard, puis on finit par en prendre une neuve plus agréable à utiliser. Et on recommence pour un tour…


Mais au final, ces éponges du commerce sont-elles réellement efficace ?

Pas vraiment, elle ne lavent pas si bien que ça la vaisselle et s’abîment très vite. Elles constituent de plus une source de pollution non négligeable si tous les ménages en utilisent plusieurs dizaines dans l’année.

Elle s’effritent rapidement, laissant tomber des morceaux dans les canalisations. Ceci va polluer les eaux usées avec des matières plastiques non bio-dégradables. Bref, vous aurez compris que cela n’a rien d’écologique.


Que deviennent-elles lorsqu’on les jette à la poubelle ?

Elles représentent de la matière supplémentaire qui sera enfouie ou incinérée comme de nombreux autres déchets.
Je suis certaine que nous sommes nombreux à ne pas nous poser cette question tant les usages de ce type d’éponge est ancré dans nos habitudes.

On a vu nos grand-mères ou nos mères utiliser des éponges synthétiques et nous-mêmes avons été habitués à les utiliser. On ne se pose donc pas forcément la question s’il existe un autre moyen pour laver sa vaisselle.

C’est dans cette démarche de vouloir adopter des gestes plus écologiques dans le quotidien, qu’il m’est apparu important de modifier mes habitudes que ce soit pour le lavage du linge, le lavage de la maison ou le lavage de la vaisselle. Tous ces changements se font de façon progressive, un à un, au fur et à mesure de cette prise de conscience écologique.


Quelles alternatives existe-t-il aux éponges ?

brosse-à-vaisselle-bois-bambou

Afin de supprimer toutes les éponges de vos placards, vous pouvez tout simplement utiliser une brosse avec des picots en bambou et un manche en bois. Ce type de brosse est fabriqué avec des matériaux naturels. Lorsque vous jetterai votre brosse après plusieurs mois de bons et loyaux services, elle ne polluera pas grâce à sa composition naturelle. Elle pourra même être déposées dans un bac à compost, en ayant enlevé au préalable la partie métallique.

De plus, cette brosse est très durable dans le temps puisque vous allez l’utiliser et la garder très longtemps. De plus, cette brosse ne coûte que quelques euros à l’achat (en moyenne 3 €) pour une utilisation sur plusieurs mois, elle est donc particulièrement économique.


Qu’en est-il du produit vaisselle ?

Il représente une double source de pollution puisqu’on a à la fois le bidon en plastique qu’on va racheter à chaque fois et le liquide vaisselle lui-même qui contient des détergents polluants.

Concernant le bidon en plastique, nombre d’entre nous sommes déjà sensibilisés à cette problématique, en chercher de plus en plus à supprimer les déchets plastiques. Une des façons les plus évidentes de les supprimer se trouve dans la salle de bain, avec le remplacement du shampoing en bouteille par des shampoing solides et le remplacement du gel douche par des savonnettes. Puis, on s’occupe ensuite de la cuisine et progressivement de tous les produits ménagers.

Afin de limiter la quantité de plastique consommé, certaines personnes fabriquent elles-mêmes leur liquide vaisselle. Personnellement je n’ai jamais réussi à trouver une recette vraiment efficace qui dégraisse parfaitement. J’ai testé de nombreuses recettes de produit vaisselle maison en n’étant jamais satisfaite du résultat. 

savon-de-marseille-pur-olive

C’est pour cela que je ne propose aucune recette de fabrication du produit à vaisselle. Pour ma part, j’utilise simplement un savon de Marseille solide que je viens frotter avec une brosse en bambou préalablement mouillée.
Le savon de Marseille est à la fois bon marché et utile dans la fabrication de différents produits ménagers, dont notamment la lessive liquide.

De plus, le liquide vaisselle fait-maison ou le liquide vaisselle écologique qu’on trouve dans le commerce coûtent beaucoup plus cher qu’un simple cube de savon de Marseille.

Vous pouvez aussi utiliser un tawashi en remplacement de la brosse ou en complément de la brosse qui peut-être plus adapté pour laver des verres par exemple ou des surfaces délicates. 


Donc au final, comment fais-je ma vaisselle ?

Comme je l’ai dit précédemment, j’ai acheté une brosse en bambou avec manche en bois et j’utilise du savon de Marseille pour laver la vaisselle.

Tout d’abord, je passe la brosse sous l’eau et ensuite je frotte la brosse sur le savon de Marseille pour l’enduire de savon, et je lave ma vaisselle tout simplement. Lorsqu’il n’y a plus de savon sur la brosse, je renouvelle l’opération en appliquant du savon jusqu’à ce que toute la vaisselle soit propre. Un bloc de savon va vous servir pendant plusieurs mois.

Personnellement, je trouve que ce système lave très bien toute la vaisselle y compris les poêles grasses et les casseroles incrustées. La brosse permet vraiment de décoller la saleté sans abîmer la vaisselle. Et le savon de Marseille a un pouvoir dégraissant et désincrustant sur la vaisselle. Ce pouvoir est également bien connu sur le linge.

En ce qui concerne les odeurs de graisse ou de grillé, je trouve que le savon de Marseille les neutralise parfaitement sans avoir à utiliser d’huiles essentielles. Il n’est pas sans rappeler que les huiles essentielles sont à utiliser à bon escient du fait de leur potentielle pollution à haute dose. N’étant pas nécessaire pour la vaisselle, autant complètement la supprimer.


Et si vous préférez conserver un savon à l’état liquide ?

Si vous trouvez plus pratique d’avoir un savon sous forme liquide, il est tout à fait possible de diluer votre savon de Marseille avec de l’eau et de le verser dans un flacon à pompe ou un ancien flacon de liquide vaisselle.
Pour cela, vous allez râper un peu de savon de Marseille pour en faire des paillettes et les faire fondre dans une casserole ou avec une bouilloire d’eau chaude. Laissez refroidir un peu le mélange avant de le verser dans votre flacon pompe ou un ancien bidon de liquide vaisselle.


Prêt à tester le lavage à la main écologique et économique ?

Ce système à toutes les vertus, à la fois écologique et économique puisque vous ne créerez plus aucun déchet et ne verserez plus aucun produit chimique dans vos eaux usées. Le lavage de votre vaisselle sera encore plus efficace qu’avant. Et par ailleurs, votre vaisselle ne sera plus en contact avec des agents potentiellement dangereux pour la santé.

conseilS et astuces zéro déchet pour l'entretien de votre maison

Astuces avec le vinaigre blanc dans la cuisine

Qu’est-ce que le vinaigre blanc ? Le vinaigre blanc, aussi appelé vinaigre d’alcool ou vinaigre cristal est considéré comme un produit phare pour le ménage 100% naturel ! Très polyvalent, il est à la fois…

Histoire du savon de Marseille

Les origines du savon de Marseille C’est naturellement en Provence que le savon de Marseille fut crée au Moyen-Âge car cette région possédait déjà de façon abondante de l’huile d’olive,…

Laisser un commentaire